Trompette de la mort

Trompette de la mort
Corrèze

Poids : 1 kg

Plus de détails


26,80 € TTC

298

200 pièces disponible

Programme de fidélisationEn achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 26 points de fidélité. Votre panier totalisera 26 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,65 €.


2.5kg 5kg
-5% -7.5%

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté:

La trompette de la mort, craterellus cornucopioide, pousse dans les forêts de feuillus européennes. Si son nom laisse à penser qu'il s'agit d'un champignon toxique, il n'en est rien : excellent comestible, on l'a appelé ainsi en raison de la période tardive de l'automne à laquelle elle apparaît, qui coïncide souvent avec la Toussaint (fête des morts).

Surtout après de fortes pluies, elle peuple les sols humides et lourds, notamment sous les charmes et les hêtres. Difficile à repérer en raison de sa couleur sombre, il faut vous rassurer : si vous en trouvez une, il y a fort à parier pour que vous en trouviez des dizaines juste à côté car celle que l'on appelle plus joliment "corne d'abondance" pousse en troupes nombreuses.

Aussi nommée craterelle (du latin crater qui signifie vase), elle mesure rarement plus de 10 cm. Son chapeau est évasé avec un bord irrégulier largement festonné. Sous celui-ci, pas de lames ni de lamelles mais un tapis lisse et pelucheux de couleur blanchâtre. Le pied de ce petit champignon en forme d'entonnoir est un tube creux, plus mince à la base.

Noire lorsqu'elle est jeune, elle prend des teintes gris cendré avec le temps. La trompette de la mort est très peu charnue puisque entièrement creuse ; il n'en demeure pas moins que sa chair mince et élastique possède un goût et une odeur fine et agréable, qui en font un champignon assez recherché.

La trompette de la mort ressemble à s'y méprendre à la chanterelle cendrée, dont la seule distinction réside dans la présence de plis sous le chapeau. Pas d'affolement à avoir si vous les avez confondues : ce spécimen est tout aussi comestible.

  • Nutriment(s)-vedette(s) : Elle constitue une excellente source de protéines, indispensables au bon fonctionnement des cellules, ce qui s'avère rare pour un légume frais. Par ailleurs, ce champignon noirâtre apporte une quantité très importante de minéraux. Il permet alors d'équilibrer l'organisme et de fournir du tonus puisqu'il participe activement à la couverture des besoins en potassium, en phosphore et en fer.
  • Intérêt nutritionnel : La trompette de la mort fait partie des végétaux les plus légers. Un atout renforcé par une abondance de fibres (3 g/100 g) qui font de ce champignon un bon stimulant pour les transits paresseux. Autant dire qu'elle est parfaite pour tous ceux qui surveillent leur ligne.
  • * Protides (g/100 g) : 2
  • * Lipides (g/100 g) : 0.5
  • * Glucides (g/100 g) : 0.5
  • * Calories (kcal/100 g) : 15
  • Santé : La trompette de la mort renferme de nombreuses vitamines. Toutes les vitamines B sont représentées, mais son atout majeur est de renfermer des vitamines plus rares : D, essentielle au développement osseux, E, qui protège du vieillissement prématuré des cellules et K, qui favorise la circulation sanguine.
  • Complément d'information : Malgré son aspect peu attrayant, sa chair est fine et délicate. Servez-vous en alors pour confectionner des sauces d'accompagnement (principalement à base de crème fraîche) très goûteuses et raffinées.
  • Comment me préparer ? La méthode de séchage est très simple : confectionnez un chapelet de trompettes propres à l'aide d'une aiguille et d'une ficelle, à suspendre pendant plusieurs semaines dans un local aéré et sec. Les plus pressés d'entre vous préféreront les couper en lamelles, posées sur une plaque et passées dans un four très doux. Enfin, n'oubliez pas que les champignons n'aiment pas les bains. Pour les nettoyer, il suffit de les brosser soigneusement ou de les passer sous un rapide filet d'eau, puis de les essuyer.
  • Comment me cuisiner ? Elle constitue une garniture idéale pour le canard et le veau, notamment, et se prête parfaitement aux préparations à base d'œuf (omelette, œufs brouillés...). La trompette de la mort peut également servir à réaliser de conviviales tartes et tourtes forestières. On peut aussi la glisser dans des pâtés et des terrines.
  • Comment me consommer ? Consommez-la après qu'elle ait rendu son eau de végétation à la poêle, sur feu doux, avec ou sans ajout de matières grasses. Elle se déguste ensuite simplement revenue, relevée de persillade. Pensez à l'accompagner d'autres champignons issus de la cueillette, car elle est peu charnue.
  • Comment me conserver ? Conservez-la tout au plus 24 heures car elle s'abîme très vite après la cueillette. Si vous la faites sécher, vous pourrez alors la garder jusqu'à un an, à condition de l'enfermer dans un récipient hermétique, rangé à l'abri de la lumière.
  • Comment me choisir ? Choisissez-la de couleur uniforme, avec une chair souple et élastique et une odeur agréable. Plus elle tire vers le gris, plus elle est âgée. Préférez alors les spécimens bien noirs. Notre conseil : en revenant de la cueillette, passez toujours chez votre pharmacien avant de vous mettre aux fourneaux afin qu'il vous confirme la comestibilité de vos champignons.
  • Astuce : Si vous souhaitez réhydrater vos trompettes séchées, plongez-les une dizaine de minutes dans de l'eau tiède et le tour est joué !

Panier  

(vide)

Newsletter


Voir un exemple de newsletter

commande par telephone

groupez vos livraisons

Nouveaux produits

Aucun nouveau produit à l'heure actuelle